SARDAIGNE 2018

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

SARDAIGNE 2018

Message  Ronald le Mar 5 Juin 2018 - 11:45

C'est ici pour les CR. Avant que nous confrontions nos expériences respectives de ces 3 journées magnifiques, et que chacun tente de vous vendre sa part de vérité, mais vous savez déjà que votre serviteur est le seul crédible de l'équipe, un petit mot sur la Sardaigne.
Je suis parti avec le référentiel Corse en tête, ce qui a faussé un peu mes impressions, en effet la Sardaigne est belle, mais les paysages restent proche de ceux que nous connaissons, le bord de mer ressemble à nos cotés Varoises et les petits villages que nous avons traversés à l'intérieur m'ont souvent fait penser à l'Auvergne, le soleil en +.
Rien à voir avec l'émerveillement que génère les paysages Corses, qui reste pour moi indétrônable pour le plaisir des yeux.
Par contre coté routes, la Sardaigne est hyper top, du beau tapis et des virolos de folie !!!
Les Sardes sont plutôt sympas, la nourriture correct sans être exceptionnelle et les prix plutôt très raisonnables.
Contrairement à l'idée que l'on peut avoir de l'Italie, les Sardes ne sont pas de grands commerçants, compliqué de trouver une boutique souvenir, pratiquement pas d'étals extérieurs, même les restaurants et les bars ne foisonnent pas dans les endroits stratégiques, dans les villages et petites ville de l'intérieur, si tu te pointe après 13H15 dans un resto il ne faut pas espérer manger ! Le Barbare à ainsi sauter un repas, je ne vous dis pas..... 4 piqures de valium pour le calmer, mais je vous raconterais tout ça et posterais quelques photos, sans compter mes petites camarades de jeu et bien entendu l'œuvre de ficti historique que ne va pas manquer notre historien officiel.
avatar
Ronald
moderateur
moderateur

Masculin Messages : 5390
Date d'inscription : 10/05/2009
Age : 63
Localisation : SOLLIES-VILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  Ronald le Mar 5 Juin 2018 - 21:35

Trois journées magnifiques au cours desquelles on s’est bien marré, de longues journées debout à 6H30 pour se coucher vers 1H30, eh oui 6H30 pour répondre à la soif de roulage d’un et 1H30 pour répondre à la soif de beeeer d’un autre, qui nous a littéralement éberlué par sa capacité pour ingurgiter ce breuvage, la première vers 6H45 au petit dej dans laquelle il trempait son croissant, la dernière à 1H25 sa tisane pour dormir pour le citer.
Avant de commencer à narrer avec la plus grande exactitude  (il en faut bien un, car je crains l’imagination débordante de mes copains) il est important que je vous donne le tempo pour les dialogues les plus récurrents de ces journées :
- Moi vouloir rouler et moi vouloir manger,
- Moi vouloir une beeeer et moi revouloir prendre une beeeer
- Moi vouloir de la pression
Concernant les photos, je ne suis pas en mesure de toujours vous donner le lieu, en effet de véritables vacances pour moi, puisque notre apprenti GODDGS, notre ami Nico, a pris en charge organisation et journées de roulage et ce avec une maestria qui rendrait jaloux un GODDGS confirmé, attention tout de même à ne pas confondre avec un maître GODDGS, il n’y en a qu’un ! Donc je me suis contenté de tenter de suivre la troupe, ce qui n’est pas toujours évident.
Vendredi 1 juin : Le panzer à le plein, la bonne pression dans les pneus, les bagages sont prêts, nous avons convenu avec Nico de nous retrouver à l’entrée du port à 20H30, il doit me donner un coup de bigo lorsque ils partiront tous trois de l’ouest de Toulon, 20H10 le bigo vibre, c’est Nico nous sommes sur le départ RDV dans un ¼ H.
20H25 je béquille devant l’entrée du port, 20H35 je me dis que je vais peut-être enlever le casque, 20H40 je me demande si le RDV était bien sur le port de Toulon…. 20H50 la troupe arrive, « on a eu un petit problème Ronald, un avait oublié de…. » Bon je ne demande pas qui, vous non plus ! Alors je continue.
21H15 nous sommes dans la cabine


Tout le monde est OK, nous voilà installé au bar
21H25

22H le bateau appareille


Et là une voix s’élève « et si nous prenions une bière pour arroser ça ! »
Bref, 1H30 une charmante dame avec trois galons s’approche de la table
Buonasera signori, saresti così gentile da dire al tuo amico che il bar sta chiudendo e siamo fuori dalla birra.


Samedi 2 juin
Nous y sommes, le débarquement est rapide et nous voilà à Porto-Torre


Notre GODDGS va mettre en branle son iphone gps turbo et sans plus perdre de temps lancer le départ après nous avoir informé « on y va les filles, on est là pour rouler »
Dès la sortie de Porto-Torres, il va commencer à mettre du rythme, parait-il que c’était juste pour chauffer les pneus, tiens à propos de pneus, la veille alors que notre ami Racer épuisait le stock de bière du bateau, notre ami Giz nous a expliqué, « j’ai mis une pression conseillé par JP, 1,9 AR 2,1 AV et je vais tous vous pourrir » bon probablement une façon de nous mettre la pression.
Un peu plus tard nous arrivons dans une petit ville sympa, de splendides fortifications, pas le temps de faire une photo, le Barbare est là pour rouler, quelques rues plus tard je décide de m’arrêter pour deux ou trois photos, pendant ce temps Nico visiblement énervé fait des tours de ville avant de s’arrêter et interpeller Georgio





Et nous voilà à nouveau derrière le Barbare, qui décide de hausser d’un cran, les pneus doivent être chauds et moi pour ne pas prendre de chaleur je décide de ne plus regarder le compteur !
Nous arrivons  sur une autre petite ville, di Bosa je crois, qui semble bien sympa, je décide d’organiser la résistance avec le soutien de mes camarades et de marquer une pause, après 4 tours de ville Nico daignera descendre de sa bécane, mais sera bougon tout le long de la visite







Gaaaaaaaaz, nous voilà de nouveau sur les bécanes et sur des routes fantastiques, le Barbare va mettre un rythme d’apocalypse, qui semble convenir à mes petits camarades de jeu, pour ma part je m’accroche la peur au ventre et arrive à ne pas perdre le contact, comme expliqué plus haut je ne me suis occupé de rien et ne sais pas où l’on va donc pas le choix que de suivre terrorisé !
Quand soudain un parking et le Barbare…… s’arrête !!! Serait-il touché par le paysage magnifique, mais je vais vite comprendre et profite de l’arrêt pour quelques photos



La route


18
Et gaaaaaz encore, mais à partir de là nous allons attendre fréquemment Giz, lors d’un arrêt dans un village pour se désaltérer et pour Pascal boire quelques beeeer, Giz nous expliquera, ce après avoir sollicité les clients du bar pour se faire prêter une pompe à main, ce que fera gentiment un gars qui se donnera la peine d’aller la chercher chez lui, qu’il s’arrête dans toutes les stations pour refaire la pression, n’étant plus persuadé des pressions données par le gremlin, OK Giz mais pourquoi toutes les stations !!!! ? Ben suis pas sur du matériel Sarde, en conséquence je préfère vérifier à chaque station !!!
Si je ne fais pas d’erreur, mais mes camarades rectifierons, j’ai compté 87 arrêt pression durant le séjour, ayant entre autre conséquence de voir chaque fois Pascal faire la tête car ce n’était pas là les pressions qu’il souhaitait.
Autre conséquence gravissime de ces arrêts gonflage, c’est que nous n’avons pas fait attention à l’heure et à 13H15 décidons de s’arrêter déjeuner, nous étions à l’intérieur des terres et dans de petites bourgades, réaction de tous les restos, 13H15 c’est trop tard pour manger…. Je ne vous dis pas la réaction du Barbare se précipitant sur Giz qu’il considérait comme responsable pour le bouffer !!! Pascal et moi avons eu un mal de fou pour le maitriser pendant que Giz sollicitait un infirmier pour une piqure de HA7AC qui est un concentré de valium Sarde.
Giz sauvé du cannibalisme certes, mais vraiment calmé le Nico, vu le rythme qui va encore monté d’un cran ( suis d’accord avec vous, cela semble impossible… mais pourtant c’est du vécu) après des routes de ouf, c’est ravi que mes camarades arrivent à Cala-Conone et moi tremblant de tous mes membres


Notre camping est parfait (bravo Nico) un bungalow avec deux chambres séparés chacune équipées de douche et WC, une à lit jumeaux que je vais partager avec Nico, l’autre avec un lit nuptial que vont partager Pascal et Giz,




Après l’installation, la douche, la récupération mentale pour moi, nous décidons d’aller diner en bord de mer et a pieds (pas question que je remonte sur la bécane après les émotions de la journée) diner typiquement rital pizza & pasta arrosée d’un petit rosé local, le tout bien sympa, occasion de constater que le jeune de midi n’avait pas d’influence puisque Nico à seulement avalé 6 pizzas et 5 plats de pates, le dessert est pris un peu plus loin dans un autre bar sympa, gellati pour tous, enfin pour tous ceux qui n’ont pas pris de beeer ! Retour au camping vers 1 H du mat et chacun dans sa tanière


Dimanche 3 juin
8H, après beeer croissant pour Pascal et café croissant pour les autres, départ. Certainement la journée la plus démente et un iti pour lequel je n’ai pas de superlatifs assez forts, sur le coup notre GODDGS s’avère un très grand.
Direction le golf d’Oreisei,  c’est tout ce dont je me souviens concernant la partie géographique de l’iti, pas le temps de voir le nom des patelins, des virolos et encore des virolos, la 1° partie des gorges magnifiques, et en permanence gauche/droite sur des dizaines de km, sur plus de 300 bornes effectuées, si le cumul des lignes droites a fait 15 bornes c’est le grand maxi, du plaisir à l’état pur, un ouvreur démoniaque, des arsouilles d’anthologie, bref de la folie, par contre coté photos les furieux n’ont m’ont pas laissé de temps, en voilà quelques-unes mais ne me demandez pas de vous indiquer les lieux, impossible de mémoriser quoi que ce soit tant il fallait débrancher et concentrer toute son énergie sur les enchainements ! Merci l’ouvreur pour cet iti.




Nous avons même eu droit à une partie off road


Enfin pas tous, un problème de pression parait-il ?!


Sur une partie du retour, große Katastrophe, un orage de chez orage, c’est totalement trempé que nous rejoignons le camping.
Et nous avons RDV à 20H pour la fameuse ferme auberge située à 5 ou 6 bornes, donc obligation de prendre les bécanes ! Notre équipement moto étant totalement impossible à remettre, imaginez de devoir vous équiper avec des serpillères totalement trempes, c’est dans une tenue totalement hétéroclite pour la moto que nous partons, bas de jogging, short, basket, tongues, gilet, chacun a fait pour le mieux, Olivier et sa compagne nous avaient rejoint pour cette soirée, mais semblaient inquiets d’être vus en notre présence et notre ami Nico a fait une entrée de Barbare très remarquée à l’auberge


Dimanche 3 juin
C’est fort démuni que nous allions attaquer cette dernière journée, en effet le super GPS de notre ouvreur avait pris la flotte lors de l’orage de la veille et nous avons dû improviser le parcours, un iti moins sportif que les précédents, mais une belle journée tout de même, un Giz qui semblait avoir oublié ses problèmes de pression, mais tous ceux qui ont déjà participé à nos périples connaissent ça « je veux revoir ma Wassila » et là même sur les jantes il est capable de vitesse supersonique. Le temps de quelques photos
Pause déjeuner, je ne sais plus où et un très léger dessert pour Nico
Puis direction Porto-Torres où nous arrivons vers 19H30, le temps de casser la croute avant d’embarquer et là grosse déception pour entre la photo du dessert géant et le dessert présenté….
Après un bon repas (enfin presque pour tous) direction l’embarquement où nous retrouvons des motards, devant tant de bécanes, j’en connais un qui n’as pas tenu


Embarquement, cabine, puis bar, où nous retrouvons la même équipe très inquiète pour le stock de beeer.
Le matin avant le débarquement, voilà une équipe avec des têtes de vainqueurs


Je viens de constater que j'avais oublié des photos pour illustrer les propos, ce sera ajouté demain matin


Dernière édition par Ronald le Ven 8 Juin 2018 - 13:01, édité 1 fois
avatar
Ronald
moderateur
moderateur

Masculin Messages : 5390
Date d'inscription : 10/05/2009
Age : 63
Localisation : SOLLIES-VILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  FDZaou le Mar 5 Juin 2018 - 21:55

merci pour le partage de votre belle aventure
avatar
FDZaou
apprenti ducatiste
apprenti ducatiste

Masculin Messages : 136
Date d'inscription : 04/04/2015
Age : 44
Localisation : aups

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  748R le Mar 5 Juin 2018 - 23:17

Ca  commence bien, les CR, "comme si on y était".
Merci !!!



Vous avez mis quelle pression quand il a plu ?
avatar
748R
desmo sudiste d'argent
desmo sudiste d'argent

Masculin Messages : 2593
Date d'inscription : 14/08/2014
Age : 65
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  manu13 le Mer 6 Juin 2018 - 6:08

Super CR
avatar
manu13
apprenti ducatiste
apprenti ducatiste

Masculin Messages : 37
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 47
Localisation : 13640 La Roque d'Anthéron

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  pataioli13 le Mer 6 Juin 2018 - 6:55

avatar
pataioli13
apprenti ducatiste
apprenti ducatiste

Masculin Messages : 365
Date d'inscription : 24/12/2017
Age : 59
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  TS84 le Mer 6 Juin 2018 - 7:08

Belle virée………..

_________________
avatar
TS84
chef moderateur
chef moderateur

Masculin Messages : 19792
Date d'inscription : 04/05/2009
Age : 60
Localisation : 84 St SATURNIN D'APT

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  jean-michel le Mer 6 Juin 2018 - 7:52


_________________
avatar
jean-michel
Admin
Admin

Masculin Messages : 21075
Date d'inscription : 04/05/2009
Age : 52
Localisation : saint-raphael

http://www.ducatidesmo.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  Ronald le Mer 6 Juin 2018 - 8:01

Comme promis les photos oubliées

Le déjeuner du lundi:



Et le très .... léger dessert de Nico


Lors du repas du soir avant d'embarquer au moment du dessert, le patron nous amène un menu avec des photos, bien entendu qui vous savez sélectionne la photo qui était énorme et lorsque les desserts arrivent ce qui fut énorme c'est sa déception



Et pour clore la série photos, la sélection spéciale de Pascal & Georges


avatar
Ronald
moderateur
moderateur

Masculin Messages : 5390
Date d'inscription : 10/05/2009
Age : 63
Localisation : SOLLIES-VILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  bergamo le Mer 6 Juin 2018 - 13:13

Je vous le dit les gars vous êtes des gros malades en tout cas super CR Ronald
A dimanche pour TTVarois crazy
avatar
bergamo
desmo sudiste de bronze
desmo sudiste de bronze

Masculin Messages : 2359
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 50
Localisation : Nord BDRhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  Ronald le Mer 6 Juin 2018 - 13:41

bergamo a écrit: Je vous le dit les gars vous êtes des gros malades en tout cas super CR Ronald
A dimanche pour TTVarois crazy

Avis totalement partagé, et encore j'étais là pour les raisonner, imagines lorsque je ne suis pas là affraid affraid affraid
avatar
Ronald
moderateur
moderateur

Masculin Messages : 5390
Date d'inscription : 10/05/2009
Age : 63
Localisation : SOLLIES-VILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  Ronald le Mer 6 Juin 2018 - 14:04

Encore quelques photos oubliées, pause à Palau





avatar
Ronald
moderateur
moderateur

Masculin Messages : 5390
Date d'inscription : 10/05/2009
Age : 63
Localisation : SOLLIES-VILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  sergio le Mer 6 Juin 2018 - 14:25

Vous vous êtes régalés et c'est tant mieux (c'est fou ca, nous, aucun probleme pour les repas, quelle que soit l'heure...vous êtes mal tombés, ou quelqu'un avait vendu la mèche """fermez, barbares en approche""" Laughing
avatar
sergio
desmo sudiste de bronze
desmo sudiste de bronze

Masculin Messages : 1459
Date d'inscription : 26/05/2009
Age : 56
Localisation : Vallis Clausa

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  racer13 le Mer 6 Juin 2018 - 20:58



peu de commentaire je laisse Nico relater nos aventures, il fait ca si bien Cool

Quelques photos pour compléter celles de sir Ronald

Le départ à Toulon... Apres avoir attendu  un retardataire .. nous retrouvons sir Ronald pour embarquer vers de nouvelles aventures


Arrivée à Porto Torres..


Ensuite petite route de campagne jusqu’à la fabuleuse route SP105 ..Que du bon pour se mettre en appétit .. la pause


Pause a la jolie ville de Bosa


...La un ptit dysfonctionnement de matériel high-tech.. Heureusement ..On a tout prévu .. sauf les Sandwich Smile


Détour touristique organisé par Nico  


Arrivée .. Enfin à Cala Gomone


Le réconfort


Réglage du matin .. Avant le TT Sarde  


... Sur la route




Admirez les "fashion" tenues de pluie ultras résistantes sur 50 km de douche puissance 10.


Sur le retour


Vala une bien belle balade de 1100 km .. on s'est éclaté, un peu physique mais que du bon
      ... Et une mémère au top .. j'ai apprécié la vidange de la fourche ..Vivement le montage de mon amorto EMC  Very Happy

Génial  

Pascal


Dernière édition par racer13 le Mer 6 Juin 2018 - 23:57, édité 2 fois
avatar
racer13
desmo sudiste de bronze
desmo sudiste de bronze

Masculin Messages : 1101
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 53
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  bergamo le Mer 6 Juin 2018 - 21:38

 

 Pascal alors bonne bourre, bonne bande de copains et pour finir une bonne bière que demande le peuple
avatar
bergamo
desmo sudiste de bronze
desmo sudiste de bronze

Masculin Messages : 2359
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 50
Localisation : Nord BDRhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  sergio le Jeu 7 Juin 2018 - 18:22

La DDE Sarde avait été avertie...
avatar
sergio
desmo sudiste de bronze
desmo sudiste de bronze

Masculin Messages : 1459
Date d'inscription : 26/05/2009
Age : 56
Localisation : Vallis Clausa

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  nico83 le Jeu 7 Juin 2018 - 21:38





Salut les amis, fidèles lecteurs du DDGS,

Les mots me manquent pour vous décrire l’expérience extraordinaire que nous avons vécu avec Sir Ronald, Gizmostro et Racer13 au cours de cette formidable balade en Sardaigne de plus de 1100 km de sinueux en trois jours.

Un road trip au Top.
Des amis motards du DDGS exceptionnels.
Une ambiance de franche camaraderie.
Trois jours fabuleux !
Des routes de folie sur des centaines de kilomètres non stop.
Le paradis de l’arsouille…….



Tout a commencé au mois de janvier dernier lorsque Sir Ronald, notre Gentil Organisateur Ducati Desmo Grand Sud (GODDGS), a mené (une fois de plus) une réflexion philosophique des plus profondes concernant le programme des « grandes balades classiques » pour l’année 2018.

Après avoir arpenté les petites routes de Corse l’année dernière, la Sardaigne a remporté tous les suffrages d’autant plus facilement que pas un d’entre nous n’avait jusqu’à présent eu l’occasion de s’y rendre.

Aussi tôt dit, l’étude minutieuse pour ne pas dire religieuse, des différent blogs motards a débutée.
Notre ami Yves (Kallista), nous a lui aussi fait gentiment profité de son expérience en nous donnant de nombreux conseils pratiques.

Conclusion : la Sardaigne est LA DESTINATION POUR LES MOTARDS !!!!

Plus d’hésitation à avoir, les choses sérieuses pouvaient débuter à commencer par l’identification des itinéraires de folie et la programmation du GPS.









Plusieurs réunions de travail ont alors été organisées très sérieusement autour de bons repas entre amis pour définir l’esprit de cette virée et arrêter nos points de chute.

C’est à ce moment là que mes amis ont décidé d’un commun accord qu’ils seront en mode touristes et que la responsabilité de l’organisation allait m’incomber !

Une grande première pour moi, depuis lors, je ne dors plus, la pression est trop forte….pas question de décevoir ces motards chevronnés…..ma crédibilité est en jeu…..

Très rapidement les billets sont pris auprès de la Corsica Sardinia Ferries, le magnifique chalet pour 4 réservé au camping **** de Cala Gonone, tout était prêt pour accueillir les ambassadeurs du fameux DDGS sur les terres Sardes.





Le rendez vous est fixé le vendredi 1 juin à 19h30 chez le Barbare (nico83) pour Gizmostro et Racer13.


Pile à l’heure, le bruit assourdissant d’une vielle mémère (toute jaune) se fait entendre devant le portail. Pascal est arrivé.  

Le temps de rentrer le Dorbermann à l’intérieur de la maison afin que Pascal ne serve pas d’amuse gueule….et voilà le Monster dans le jardin.

J’ai halluciné, j’ai failli tomber à la renverse !!!

C’est le monde à l’envers….. d’habitude la palme d’Or de la moto la plus sale du Forum revient haut la main à Georges.

Et bien là croyez moi, il est largement battu par notre Marseillais d’adoption….

Quand à Georges, arrivé quelques minutes plus tard en compagnie de sa moitié Wassila, il mérite les félicitations du jury, sa moto était pour la première fois rutilante !!!



Il est temps de se mettre en route pour rejoindre Sir Ronald sur le port de Toulon.
Un dernier arrêt carburant et distributeur automatique pour un retrait d’argent (devinez qui n’avait pas prévu de liquide….) et nous voilà arrivés au point de rendez vous.








Les motos sont embarquées dans les premières au troisième faux pont (trois niveaux sous la ligne de flottaison).
Nous rejoignons notre cabine grand luxe située au septième pont (7ème étage au dessus de la ligne de flottaison) en empruntant un ascenseur rempli de charmantes vieilles dames qui n’ont pas hésité à nous faire de la place et à nous demander si elles pouvaient faire un tour sur nos grosses motos….







Il est 22h00 lorsque le ferry appareille enfin. Nous nous précipitons au bar pour gouter cette fameuse boisson que nous ne connaissons pas et que Pascal appelle de la bière.
Drôle de gout, il a fallu en commander plusieurs tournées pour enfin percevoir tous les arômes de ce divin breuvage Sarde appelé Ichnusa.





Inutile de préciser que la cabine n’a pas été simple à retrouver…..quelqu’un l’aurait il  changé de place ?
J'ai du user de tout mon pouvoir de persuasion pour les arracher du parc à jeux pour enfants....incorrigibles !!!



Les gros bébés se sont endormis sans demander leur reste. La nuit a été calme, seuls quelques vibrations et ronronnements de moteurs Twin se sont fait entendre…. parfois…..parait-il….




Il est 5 heures…
Sir Ronald s'éveille !!!!!!!!


Les travestis vont se raser
Les stripteaseuses sont rhabillées
Les traversins sont écrasés
Les amoureux sont fatigués …..

Vous connaissez la chanson n’est ce pas.

Donc pour ceux qui n’ont pas suivi les épisodes précédents, sachez que notre GODDGS dort très peu et qu’il se réveille aux aurores….pour le plus grand plaisir de ses petits camarades de chambrée……
Qu’est ce qu’on a fait au bon dieu pour mériter çà….

Il est donc l’heure de se lever nous aussi pour rejoindre notre animateur préféré au petit déjeuner et admirer notre arrivée sur les côtes Sardes puis au port de Porto Torres.














Malgré les craintes qui nous habitaient vu la façon dont les motos avaient été amarrées à l’aide d’un simple bout, les montures sont retrouvées entières et sans la moindre égratignure.



Le débarquement a été assez rapide et n’a posé aucun problème particulier.
Votre serviteur, désigné comme Organisateur / Ouvreur, a démarré l’itinéraire de la première journée qui allait nous faire longer la partie Ouest de l’ile en ralliant Alghero ville fortifiée par les petites routes de campagne sélectionnées avec amour, puis Bosa et ses maisons de toutes les couleurs en empruntant les 45 km de virages en frange côtière avec vue mer….

Une des choses qui caractérise la Sardaigne, c’est l’excellent état de son réseau routier y compris le réseau secondaire. Je peux vous dire que ce n’est pas une légende. Nous avons pris un plaisir immense à virevolter de droite à gauche et de gauche à droite sur des enchainements sans fin de petits virages plus intéressants les uns que les autres.



Une autre chose très appréciable en Sardaigne (et vous aurez tout compris….) c’est que si les panneaux de limitation de vitesse sont en place, personne ne les respecte et ne se fait arrêter par les forces de l’ordres (sauf en agglomération ou ils ne rigolent pas) il en va de même pour les ligne blanches continues qui peuvent être franchies allègrement pour doubler un véhicule ou pour ouvrir l’angle à l’entrée d’un virage serré à la façon de notre ami pilote Sergio l’Arsouille.

Vous savez ce que l’on dit…… à Rome fais comme les romains !

Vous pouvez nous faire confiance, pas besoin de nous le dire deux fois, on ne s’en est pas privé.

Soyez assurés qu’au sein du DDGS nous avons une capacité d’adaptation hors du commun !

Les vitesses de croisière en feraient pâlir plus d’un et les lignes blanches…..bref comme d’habitude vous connaissez les grands malades qui me poussaient à la roue….Sir Ronald et son Panzer, Gizmostro et son KTM puis Pascal et son Monster.
Inutile de préciser que nous roulions tranquille façon Bergamo comme d’habitude…





C’est à ce moment là que nous avons eu notre première grosse frayeur.
Alors que l’Hypermotard pris d’une pulsion soudaine venait encore d’accélérer, quelle ne fut pas ma surprise au détour d’une courbe de voir un véhicule des Carabinieri en travers sur le bas coté et deux officiers de police au bord de la route.



Je coupe immédiatement les gaz l’air de rien comme si les policiers n’avaient pas entendu de très loin les hurlements de la ligne Termignoni complète……tu peux toujours rêver mon Nico…..c’est alors qu’un policier s’avance sur le coté de la chaussée et lève la main…..je suis Mort…..je vais ramasser gros temps…et bien non, il a levé la main pour me saluer !!!!
Vous y croyez vous….je m’empresse de lui rendre son salut puis de disparaître de sa vue au prochain virage et de remettre pleins gaz une fois le rythme de mon pauvre petit cœur si fragile revenu à la normale.
Inutile de vous dire que Sir Ronald, scotché à ma roue a lui aussi cru que nous allions y avoir droit…..quelle rigolade lors de notre débriefing.





Alghero est une très jolie petite ville ou mes petits camarades se sont transformés en reporters pour guide touristique en faisant des photos de veilles pierres avec une concentration extrême. Bon les gars ce n’est pas tout, il va falloir penser à y aller, les photos c’est sur internet que l’on trouve les plus jolies….



Nous remontons en selle direction Bosa par la route de la côte. Plusieurs motos ont été atomisées par la horde sauvage. Quel plaisir de rouler dans un environnement pareil sous un soleil magnifique et une température moyenne de 30°c…..


Il est temps de bifurquer plein Est direction notre destination finale de la journée, le camping de Cala Gonone.
L’itinéraire planifié était à la hauteur des attentes du groupe, petites départementales sinueuses, routes de l’arrière pays situées à l’écart des sentiers battus, paysages fabuleux bref la découverte d’un pays authentique.





L’ouvreur a bien une ou deux fois emprunté par erreur un itinéraire secondaire qui nous a conduit à rallonger un peu notre périple mais rien de très grave…..électronique quand tu nous laches…..



L’arrivée au camping de Cala Gonone s’est fait dans les temps et nous avons pu récupérer notre petit chalet composé de deux modules adjacents avec couchage, d’un patio avec cuisine et coin repas.
Chaque chambre disposait de sa propre salle de bain avec douche et WC. Deux lits une place dans l’une et un lit double dans l’autre.
Confort spartiate mais suffisant pour nos besoins.













Sir Ronald et moi avons partagé une chambre et Georges et Pascal ont occupé la suite nuptiale.
C’est vrai que nous avons entendu de drôles de bruit cette nuit là mais ce qui se passe en Sardaigne…reste en Sardaigne…n’insistez pas, mon éthique de Modo Narrateur en Chef m’interdit formellement de vous rapporter ce genre de chose….vous me connaissez depuis le temps, ce n’est pas du tout mon style de balancer mes petits camarades de jeu….  (contactez moi par MP et je vous dirais tout…).









Olivier (Skrat06) membre du Forum et son épouse avec qui nous étions en contacte téléphonique et qui ont décidé après avoir lu le post « Sardinia 2018 » de venir passer une semaine de vraies vacances en Sardaigne (pas d’arsouille pour ceux qui n’auraient pas compris…) nous ont rejoint à Cala Gonone.



Quel plaisir de se retrouver entre amis après plus de 300 km d’arsouille au taquet et une bonne douche, en short – claquettes et t-shirt sur la terrasse d’un petit restaurant de pêcheur qui domine la mer par une température des plus agréable !





Le dîner fut délicieux, d’autant plus que nous n’avions rien mangé à midi…. Donc Pizza en entrée suivie des fameux spaghettis del mare spécialité maison!.
Pour finir nous avons pris le dessert dans une Gellateria à coté en compagnie d’Olivier et de son épouse à nous raconter nos péripéties.



Et là les amis ce fut une véritable crise de rire…..engendrée par la question qui tue, objet d’un post mis en ligne quelques jours avant notre départ : « quelle pression dans vos pneus ».

Pour faire court, notre ami Geogio, que nous adorons attention n’allez pas vous méprendre, nous a fait la misère toute la journée après avoir observé lors d’une pause vers les 200 premiers kilomètres que son pneu AR tout neuf est gravement usé au point de ne plus vraiment apercevoir les rainures sur les flancs....
Vous conviendrez que ce n’est pas normal.
Il nous demande de nous arrêter à la première station service pour remettre de l’air.
Inquiets nous lui demandons s’il a crevé pour éventuellement lui proposer la mise en place d’une mèche du kit anti crevaison.
Pas du tout nous répond-il, j’ai suivi les recommandations de 748R dans le post sur les pressions des pneus comme il était prévu d’arsouiller (un peu comme en session piste) toute la journée, j’ai mis des pressions piste à savoir 2,1b AV et 1,9 b AR………
Nothing more to be said.



Dimanche 2 juin, notre deuxième jour en Sardaigne.

Le petit déjeuner au restaurant du camping sous la direction de l'insomniaque....vous aurez deviné de qui nous voulons parler....









L’itinéraire étudié avec la plus grande attention est prometteur, il s’intitule le « TT Sarde » tout un programme.





Cet itinéraire s’appuie en grande partie sur la fabuleuse et incontournable route SS125 qui serpente sur des centaines de kilomètres.
Pour imager la chose c’est identique aux meilleurs tracés varois mais sur des distances de malades avec des dénivelés pas possibles et un revêtement impeccable.
Il est très difficile de décrire la façon dont nous avons roulé ce jour là, cela pourrait vous paraitre prétentieux, mais sans la peur du gendarme au détour d’une courbe ou caché dans un buisson…..piloter serein vous ouvre d’autres perspectives…..

























Pascal a été royal et impressionnant avec sa très vieille mémère jaune tout au long de ces trois jours en tenant le rythme soutenu de notre petite balade bucolique, respects Racer !!!
Pas trop mal aux bras ?
Après la vidange et le réglage de la fourche, il lui faut maintenant changer son amortisseur AR pour retrouver des réactions plus saines en virage et exploiter entièrement son monstre de 80cv.





Alors que nous traversions un petit village au pas, un KTM 990 Super Duke nous double tranquillement sans aucune provocation je tiens à le souligner (mais quand même!).
Bon d’accord il avait une plaque Suisse mais ce n’est pas une raison….
Son pilote en combinaison de piste sans sac à dos ni bagage affiche clairement la couleur : je suis en Sardaigne pour me faire plaisir et il a entièrement raison.





Alors qu’il me dépasse un peu avant la sortie du village, j’entends des voix dans ma tête qui se disputent….laisse le Nico….il est en combinaison intégrale sur un KTM prends sa roue …juste pour voir ce que tu vaux et ce que l’Hypermot a dans le ventre….
Quel dilemme mes amis….moi qui suis le seul adulte responsable de la bande vous me connaissez… je ne vais quand même pas montrer le mauvais exemple…..
Quel mauvais exemple ?…il faut défendre haut et fort les couleurs du Forum….

N’écoutant que mon courage et pour faire honneur au DDGS à JM notre Dieu à tous et à son arc ange TS84, je commence à ouvrir les gaz pour le rattraper non sans avoir jeté un coup d’œil dans mon rétroviseur pour savoir si Sir Ronald allait résister à la tentation….

C’était perdu d’avance !!!!

Nous le connaissons que trop bien notre GODDGS, il ne peut résister à tirer la bourre dès que quelqu’un le taquine…..et là…..c’était trop pour lui.

Nous voilà partis en chasse. Très vite nous arrivons dans la roue du petit Suisse. Il pilote bien, propre et en sécurité. Les virages sont très serrés, les machines virevoltent dans tous les sens, les cale pieds frottent, les relances sont franches et entamées très tôt au point de corde, les machines bondissent, les moteurs rugissent haut dans les tours….
Ronald est comme d’habitude impressionnant avec son 1200 GS, ne vous fiez pas au gabarit de cette moto, c’est une tuerie quand on sait la manier et il l’a bien en main maintenant !
Je commence à mettre la pression au petit Suisse…gentiment…genre l’Hypermot qui monte sur sa boucle AR comme on sait faire…..vous voyez le tableau….
Le KTM supporte bien la pression, son pilote n’est pas trop déstabilisé mais on le sent crispé, il tord la poignée à fond mais ne parvient pas à se défaire des deux prédateurs qui l’ont pris en chasse et qui sont dans sa roue.
Entre deux petits virages je jette un œil sur Ronald que je vois piaffer d’impatience.
C’est bon j’ai compris……je suis mort de rire à imaginer son sourire de carnassier sous son casque…..
Il veut donner le coup de grâce, c’est plus fort que lui …vous le connaissez depuis le temps….il y a des choses avec lesquelles on ne rigole pas !
Je me serre à droite pour lui laisser le champ libre.
Cela n’a pas trainé, un vrombissement d’outre tombe précède de quelques millièmes le passage à vitesse lumières du faucon millenium de chez Star Wars qui fait l’extérieur au petit Suisse halluciné par tant d’audace et de bravoure !

Je vous avoue que j’ai du rendre un peu les gaz tellement je rigolais sous mon casque non pas à cause du coup de grâce asséné par Papy Stoner mais par le fait que son comportement soit tellement prévisible…..un éternel gamin !!!

La crise de rire terminée, je me porte à la hauteur du petit Suisse pour le saluer avant d’ouvrir en grand et d’enquiller les prochains virages pleine balle pour me caler dans la roue l’ouvreur fou.

Les amis, j’ai été bleuffé par la façon dont Ronald maitrise son engin. Un truc de malade, je n’en croyais pas mes yeux…..vitesse de passage en courbe resserrée impressionnante, relance, angles de fou…...
Méfiez vous du loup qui dort et de son Panzer !




Quelques kilomètres plus loin, nous sommes arrêtés à la station service d’un petit village lorsque qu’arrivent enfin notre (je devrais dire nos car il y en avait deux) petit Suisse.
Nous entamons la discussion avec des gens très sympa qui résident dans le même camping que nous.


Il est bientôt midi et aujourd’hui, pas question de sauter notre déjeuner…..
Un petit restaurant qui ne paye pas de mine nous tend les bras dans le village suivant.
Georges est toujours embêté avec sa pression de pneus. Nous décidons de demander au serveur si par hasard il ne disposerait pas d’un gonfleur…..Bingo !
Après un repas frugal….séance gonflage de pneus de Gizmostro.
Nous demandons à Georges quelle pression il a finalement mis pour nous entendre dire que dans le doute il avait injecté 3,5b dans son pneu AR…….les deux extrêmes.!!!!









Nous reprenons la route pour entamer la deuxième moitié du périple journalier.
Les routes sont toujours aussi sympa. Il n’y a pas à tergiverser, un biller Sardinia Ferries, une nuit de traversée et vous êtes au PARADIS DES MOTARDS !!!



Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, lorsque, à l’opposé du massif montagneux, loin de tout, il a commencé à pleuvoir (ce n’était pas prévu !!).
Nous avons du rouler sous des trombes d’eau sur prêt de 60 km de petites routes de montages avec des ruisseaux qui déferlaient sur la chaussée, trempés jusqu’aux os.
Les valises et Top Case qui contenaient nos combinaisons de pluie avaient été laissées au camping afin de s’alléger et de pouvoir envoyer sans retenue…..cela aurait été trop simple de les avoir avec nous....
Mais croyez moi, ce sont des souvenirs qui resteront gravés à jamais dans nos mémoires !!!!


Le seul problème induit par cette épisode pluvieux qui s’est terminé une fois descendus des montagnes et après avoir rejoint la frange littorale c’est que mon iPhone 7 Plus tout neuf a pris l’eau…et que nous n’avions plus rien de sec de retour au camping….pour nous rendre à la ferme auberge (Agriculturismo) située à 5 km du camping pour un diner de spécialités Sardes.











Le troisième jour, lundi 4 juin.

Nous quittons le camping vers 09h40 après le traditionnel petit déjeuner pour un périple qui va dans un premier temps, nous faire longer la cote Est et traverser bon nombre de petits villages en bord de mer puis dans un deuxième temps, la côte Nord pour rejoindre Porto Torres notre lieu d’embarquement le soir même pour un appareillage à 22h15.
La première partie de la route est assez agréable. Georges a pris ouvreur. Nous l’avons tous un peu branché avec ses histoires de pneus et lui demandons de ne pas se trainer….pour une fois (guerre psychologique….).
Erreur !!!
Piqué au vif, il nous a fait un festival, du grand, du très grand Gizmostro !
C’est que ça marche fort un 990…..même avec deux valises et un Top Case !!!
Il nous a fait un festival d’arsouille impressionnant…..on dirait que les valises allaient toucher l’asphalte tellement il prenait de l’angle….de la fumée noire sortait de ses deux pots d’échappement à l’accélération tellement il tordait la poignée en sortie de courbe….un très grand malade ce Georges…….

Alors que Georges envoyait fort dans une petite route bordée d’une falaise sur la gauche et d’un ravin sur la droite et qui serpentait sur une colline en bord de mer, il s’est retrouvé nez à nez avec un imbécile en voiture qui avait décidé de doubler une camionnette entre deux virages sans aucune visibilité et sans aucun dégagement possible. Heureusement qu’il maitrise sa machine et qu’il a pu éviter de justesse le choc frontal en empiétant sur le bas coté en limite de glissière……OUF!!!















La deuxième moitié de l’itinéraire comporte des routes bien moins intéressantes que celles empruntées les deux derniers jours. A l’identique des routes de bord de mer du Var, les voitures foisonnent nous limitant grandement dans notre plaisir de conduite.
Les paysages sont cependant très jolis. Rien de bien extraordinaire mais il fallait quand même le découvrir pour se faire une idée. Lors d’un prochain périple, cette zone est à éviter.









C’est finalement sains et saufs que nous rejoignons notre port d’embarquement ou nous profitons des dernières heures en terre Sarde pour déguster une pizza accompagnée d’une bonne bière locale bien fraiche.

Le retour s’est effectué sans problème, belle cabine, même personnel au bar qu’à l’aller (ils nous ont reconnu vous vous en doutez…).
Nous en avons profité pour faire notre débriefing et lever nos verres à la santé de tous les amis du Forum (vos oreilles ont du siffler…).


Nous avons passé trois jours extraordinaires et vécu des moments merveilleux, dans une ambiance de franche camaraderie à arsouiller sur les petites routes sinueuses à souhait de Sardaigne.
Merci les amis pour tous ces bons moments partagés ensemble et vivement l’édition 2019 !!!!.







avatar
nico83
desmo sudiste d'or
desmo sudiste d'or

Masculin Messages : 4592
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 54
Localisation : VAR

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  748R le Jeu 7 Juin 2018 - 23:45

HA HA, Wonderful, Kolossal !!

avatar
748R
desmo sudiste d'argent
desmo sudiste d'argent

Masculin Messages : 2593
Date d'inscription : 14/08/2014
Age : 65
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  joko le Ven 8 Juin 2018 - 7:42

Merci pour vos CR alléchants, ça donne vraiment envie d'aller voir de plus près la Sardaigne et ses belles routes ........et je dois constater que vos récits ont été émaillés de nombreuses photos comme promis  
Bravoooo
avatar
joko
desmoducatiste confirmé
desmoducatiste confirmé

Féminin Messages : 871
Date d'inscription : 02/05/2017
Age : 57
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  pataioli13 le Ven 8 Juin 2018 - 9:10

Nico tu es un narrateur hors pair  
superbe odyssée de nos globe-trotters


avatar
pataioli13
apprenti ducatiste
apprenti ducatiste

Masculin Messages : 365
Date d'inscription : 24/12/2017
Age : 59
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  pollux06 le Ven 8 Juin 2018 - 9:48

j'ai tout bien lu !! et bavé devant ces photos ......magnifique !!! ...c'est simple, vous etes ...beaux !!!
ah... alghero = souvenirs ....
avatar
pollux06
desmoducatiste confirmé
desmoducatiste confirmé

Masculin Messages : 924
Date d'inscription : 27/03/2017
Age : 63
Localisation : antibes

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  gizmostro le Ven 8 Juin 2018 - 10:16

Je suis vert: il n'a presque pas menti pour une fois notre narrateur en chef

Trois jours je n'aurais pas pu faire plus mon pneu arrière est bon pour la benne à ordures, merci qui?
Ben moi finalement; je voulais tester, j'aurais du le faire en local, pas sur ce genre de périple lointain....

avatar
gizmostro
desmo sudiste de bronze
desmo sudiste de bronze

Masculin Messages : 1173
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 56
Localisation : Ollioules

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  748R le Ven 8 Juin 2018 - 11:30

Il y a un truc que je comprends mal : au départ, arrivé au port vers 08h30 pour un appareillage à 22h00, 13h30 pour embarquer ???
J'entends bien qu'il faille se pointer un peu à l'avance, mais 13h30 avant, c'est pas un peu trop ?
Au retour, j'ai pas pointé les horaires par contre.


Dernière édition par 748R le Ven 8 Juin 2018 - 11:39, édité 1 fois
avatar
748R
desmo sudiste d'argent
desmo sudiste d'argent

Masculin Messages : 2593
Date d'inscription : 14/08/2014
Age : 65
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  748R le Ven 8 Juin 2018 - 11:37

Je ne sais pas ce que tu as  voulu tester George, mais pour être testé, c'est testé !!

Enfin, ça montre  bien qu'on a plus de visibilité à gauche qu'à  droite et qu'on peut mettre gaazzzz plus  fort dans ces virages là que dans les autres Very Happy Very Happy Very Happy

C'est quoi ces pneus ?
Devaient pas être très neufs quand tu es parti ... Wink
avatar
748R
desmo sudiste d'argent
desmo sudiste d'argent

Masculin Messages : 2593
Date d'inscription : 14/08/2014
Age : 65
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  pataioli13 le Ven 8 Juin 2018 - 11:47

affraid ' affraid affraid
avatar
pataioli13
apprenti ducatiste
apprenti ducatiste

Masculin Messages : 365
Date d'inscription : 24/12/2017
Age : 59
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: SARDAIGNE 2018

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum